deutsch
francais
english

Viviane Chassot : Mozart pour l’accordéon

Le nouveau CD de l’accordéoniste Viviane Chassot avec la Camerata Bern chez Sony Classical : Wolfgang Amadeus Mozart – Concertos pour piano K.413, 450 & 595. Après une sélection de concertos pour piano de Joseph Haydn, également sorti chez Sony Classical en 2017, la nouvelle étape de l’accordéoniste versatile dans le monde de la classicisme viennois suit.

« Concertos pour piano de Wolfgang Amadeus Mozart sans piano. La virtuose de l’accordéon Viviane Chassot le rend possible. Avec son nouveau CD, produit en collaboration avec Deutschlandfunk, elle jette un regard fascinant sur Mozart. L’artiste suisse a transféré à l’accordéon trois concertos pour piano de Mozart dans le respect de l’original, de la fantaisie et d’un sens infaillible pour les possibilités expressives de son instrument. L’aspect du chant lui tient particulièrement à cœur. Un point où l’accordéon est peut-être même supérieur au piano. Avec la Camerata Bern, elle produit un résultat sonore inouï. » Deutschlandfunk

Vous trouverez ici une bande-annonce pour l’enregistrement et ici un portrait de l’artiste dans la Neue Zürcher Zeitung (en allemand).


amarcord / Ensemble Modern / HK Gruber: Kurt Weill

Au Kurt Weill Fest Dessau amarcord, les sopranos Ute Gfrerer et Winnie Böwe ainsi que l’Ensemble Modern dirigé par HK Gruber ont interprété le « Mahagonny Songspiel » et les « Chansons des Quais » (dans une nouvelle version commandé par la Fondation Kurt Weill). Une production studio vient de sortir sur le label de l’Ensemble Modern.

L’enregistrement a été sélectionné début mai comme l’album de la semaine par la magazine concerti : « Le quintette d’hommes de Leipzig amarcord est dans ses meilleures années, de sorte que vous avez déjà les jambes en coton après le ‹ Mahagonny Songspiel ›».


Trio Zadig: Something in Between

L’ensemble parisien Trio Zadig, lauréat de onze prix internationaux, présente son premier CD sous le titre “Something in Between”. Les trois musiciens de France et des Etats-Unis traitent de leurs origines sur ce CD. L’enregistrement exceptionnellement captivant comprend l’ouverture de “Candide” ainsi qu’une fantaisie sur des thèmes de “West Side Story” de Leonard Bernstein (chacun arrangé par Bruno Fontaine), une œuvre du compositeur français Benjamin Attahir (*1989), qui est un ami de l’ensemble et le seul trio avec piano de Maurice Ravel qui est le cœur et le foyer musical du trio.

Le magazine Pizzicato est enthousiaste : “Fontaine a réussi à créer un petit chef-d’œuvre de transcription, et les Zadig jouent avec ravissement”. RBB Kulturradio vient également de recommander le CD et a terminé sa critique en se référant au titre : “Le Trio Zadig ne fait pas ses débuts quelque part ‘entre les deux’, mais au sommet des jeunes trios de piano”. Une vidéo artistique pour le CD, qui respire le flair cinématographique des années 1940 et 1950, est disponible ici.


amarcord / Calmus: Leipziger Disputation

Le premier projet commun des célèbres ensembles vocaux de Leipzig amarcord et Calmus a été publié par Carus : L’accent est mis sur la splendide messe à douze voix d’Antoine Brumel, qui aurait été célébrée dans l’église St. Thomas à l’occasion de la célèbre Disputatio de Leipzig entre Martin Luther et le représentant papal Johannes Eck en 1519. Un point culminant de la vie musicale de Leipzig et en même temps un jalon dans la musique vocale polyphonique. La messe est complétée par des compositions de Josquin des Préz, Johann Walter, Thomas Stoltzer et autres. Ici vous pouvez voir une vidéo sur la création de l’enregistrement.

 

amarcord et Calmus interpréteront le programme musical de la Disputatio de Leipzig le 16 juin 2019, 500 ans après l’événement historique, à l’église St. Thomas de Leipzig, dans le cadre du Festival Bach de Leipzig.


Agnès Clément: Le Rossignol en Amour

Chante, rossignol chante …

„Dans un disque qui brasse les époques du 17e à nos jours, l’auvergnate Agnès Clément, Harpe solo de l’Orchestre de l’Opéra Royal de la Monnaie à Bruxelles depuis 2013, revient sur l’oiseau de l’amour. A travers son instrument léger et apaisant, l’on (re)découvre Daquin, ou Posse et l’on entend Couperin et Liszt sous d’autres plumes et auspices. Un CD à écouter sans modération pour un se concentrer, se détendre ou rêver à l’amour. La soliste sera de passage à Mulhouse le 14 juin pour le festival Harpissima. Agnès Clément, Le rossignol en amour, Oeuvres de Daquin, Paris-Alvars, Couperin, Liszt, Rameau, Hindemith et Posse.“

Toute la Culture